06 novembre, 2008

Deuxièmement: Venir à bout de ma rue bordelaise.

Un des gros boulots de ces vacances est la réalisation d'une rue inventée, avec pas mal d'éléments imposés. De la perspective bien sûr, mais aussi des contraintes de batiments (une école, une fontaine, un logement social, une échoppe bordelaise, et tout cela dans Bordeaux).
J'en suis à l'étape croquis poussé mais pas tout à fait terminé et quelques fenêtres à redresser, la signalisation routière à installer, et peut être quelques âmes ( !?)...(mais trés peu alors... :)
Va falloir refaire ça au propre et en trois styles différents maintenant. Réaliste, semi-réaliste et cartoon...Bien,bien,bien...:) Exercice interessant, on ne peut pas nier.
A l'avant plan, là où la perspective est la plus déformante (et les fenêtres "de traviol", ça n'arrange rien!) c'est une école avec une jolie toiture terrasse , abritée par une demi verrière...Un petit potager, des arbustes en pot, des évacuations d'eau bien sûr...ET BIN QUOI??? C'est permis de rêver quand même! :))

6 commentaires:

Blogger jean-philippe a dit...

une rue inventée qui me fait songer à la scène mythique du film "il était une fois l'Amérique " de Sergio Léone !!

un dessin qui implique aussitot une image dans l'esprit ou chacun peut se voir déambuler dans cette rue en revant !! joli !!

pour tes oreilles :
http://www.wat.tv/audio/insoumis-11shb_11shc_.html

à très bientot Marie Laure de l'Or au bout des doigts !!

07 novembre, 2008  
Blogger yigael a dit...

Pas simple la perspective, hein! Mais quand tu as enfin compris comment ça fonctionne, tu peux te permettre de tricher et de créer juste un semblant de perspective en déformant un peu. En tout cas, même si certains trucs pariseent un peu bancals (aux?), je trouve ton dessin très chouette !

08 novembre, 2008  
Blogger Marie-Laure A a dit...

Jean Philippe> heureusement que tu as beaucoup d'imagination!ça agrémente bien ta vision des choses!:)) Merci pour ta visite! ;)

Yigaël> Ha ça non...pas simple la perspective! Et j'avais bien évité le problème jusqu'à présent! :))Mais il faut bien s'y coller un jour ou l'autre.
Merci pour le dessin Yigaël!
Côté bancal, faudrait vraiment que j'arrive à améliorer la façade de l'immeuble à gauche :(
(à propos de "bancal-bancaux",ne sachant pas quelle était la règle, j'ai trouvé cela:
Pluriel des adjectifs masculins en al
Presque tous ces adjectifs font leur pluriel en aux :
-brutal, brutaux
Quelques-uns prennent un s au pluriel :
-bancal, fatal, final, naval...
Trois adjectifs font leur pluriel en als ou aux :
-jovial, pascal, idéal
Certains ne s'emploient guère qu'au singulier :
-glacial, natal, pénal, astral, austral, boréal...
L'adjectif banal devient au pluriel banals, mais on trouve banaux dans les locutions anciennes et figées :
-fours banaux, moulins banaux...)

08 novembre, 2008  
Anonymous zoun a dit...

Je serais incapable de faire un truc pareil!

08 novembre, 2008  
Blogger Marie-Laure A a dit...

zoun> évidemment que tu serais capable!:)Suis certaine que tu sais faire.Juste qu'on s'inflige rarement ce genre de chose à faire! :) merci de ton com ;)
(et là, c'est du B-A,BA avec plein de torditude!)

08 novembre, 2008  
Anonymous flo a dit...

bravo pour ton courage, moi il y a longtemps que j'ai abandonnée l'idée d'être juste en perspective, et tes recherches ur les mots en al rejoignent mes lectures actuelles; "dans le jardin des mots" de Jacqueline de Romillly
ta rue est toute mignonne

20 novembre, 2008  

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil