10 août, 2006

La photo

Damien accepte la publication de sa photo sur le blog et c'est avec plaisir que je vais éditer ses oeuvres à mesure de l'avancement du travail...
Pour aujourd'hui ,les poissons (que je nomme "pas rouges"!).
Je ne sais quel titre il donnera à sa photo ,mais il y en aura certainement un.
L'idée n'est pas de copier la photo de façon la plus fidèle possible, mais de s'en inspirer pour créer une nouvelle oeuvre : Pour ce travail ,j'ai choisi de conserver le nombre "trois" ,avec lequel je compose souvent. J'ai transformé le reflet en idée de "mélange " de l'eau et des végétaux , et gardé le thème original de la photo.
Je pense aussi tenter un travail d'aquarelle sur papier torchon.
La photo est déjà un "tableau" magnifique,il est difficile de s'en défaire complétement!
En plus grande taille ,on remarque au centre une composition surprenante de reflets , remous et transparences.

Photo Damien DA SILVA - ©2DSP 2006


"les poissons pas rouges" aquarelle sur papier yupo (détails)

4 commentaires:

Blogger Sylvv a dit...

Merci pour la photo Damien...je me rends mieux compte du travail de ma copine artiste.
Elle a raison de les nommer "les poissons pas rouges" puisqu'ils sont oranges!

10 août, 2006  
Blogger annaigart a dit...

La photo est très belle en elle-même et le travail que tu as fait à partir d'elle est très interessant. Très belle interpretation!

13 août, 2006  
Blogger pascal a dit...

Très chouette idée. La réalisation est intéressante. la précision dans les détails est très surprenante. Sur le blog, on ne voit pas bien la photo. Dommage!
Pour revenir à la peinture, l'idée me semble plus déco qu'artistique, et de fait de telles images trôneraient magnifiquement sur un beau mur blanc. Enfin, oui et non, c'est en fait un peu court jeune homme. J'ai quand même l'impression d'avoir énormément de détails, donc tout m'est donné à voir, donc simple, facile (déco), pourtant la profusion de détails amène une certaine complexité et la complexité semble cacher autre chose, alors on cherche du regard, comme on peut chercher le poisson dans l’eau de la rivière. Ce qui veut dire qu’on est au delà de l’habituelle émotion face à une peinture, il y a pour moi autre chose qui est provoqué (sûrement quelque chose à voir avec la photographie).
Le choix des couleurs me trouble aussi. La palette verte est large et la teinte omniprésente, on est baigné dedans, sans pouvoir s'en sortir… et pourtant le poisson est orange … ça me rappelle Bilhal avec son rouge de ci de là (le BéDéiste).
Creuse encore, c'est intéressant ... moi, j’attends la suite.

22 août, 2006  
Blogger Marie-Laure a dit...

Merci pour vos interventions respectives Sylvv et Annie.
Pour te répondre, Pascal,je cherche à garder certaines "données" de la photo et à en modifier d'autres.Le travail effectué là en aquarelle est fait sur un support qui ressemble à du papier photo,lisse et glacé,d'où la réaction des pigments de l'aquarelle qui s'effacent par frottement aprés séchage et qui ne sont pas absorbés par le papier.Je trouvais le contraste orange-vert trés probant ,pour cela je l'ai conservé.Les poissons de la photos semblent morcelés,entre l'eau et le végétal,un mélange des deux espaces obtenu par la réflexion de l'un dans l'autre.J'ai pris le parti d'accentuer le brouillage des zones et c'est ainsi que naissent ces "poissons pas rouges d'herbe douce"...Le végétal est au fond de l'eau,+ qu'au dessus...les poissons sont dans les végétaux....le ciel dans les fragments de blanc et l'eau dans le ciel...ou le ciel dans l'eau...?
Merci pour ton passage,ton regard,ton temps,tes sensations et impressions....et la retranscription de tout cela!

22 août, 2006  

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil